Les avantages et les inconvénients du plan d’épargne en actions (PEA)

Publié le 2 mars 2018 | Par OxyBusiness | Investir
Le plan d’épargne en actions est un placement d’un compte épargne permettant à un résident français d’investir en bourse via des actions d’entreprise et de bénéficier des avantages fiscaux. Comme tous types d’investissements, il présente des avantages et inconvénients aux épargnants.

Le fonctionnement d’un plan d’épargne en actions

Le PEA est destiné à toutes les personnes fiscalement domiciliées en France. Il est constitué par deux types de comptes, le compte titre pour les investissements des valeurs mobilières et le compte espèces pour les versements à titre éligibles. Le compte espèces doit toujours rester créditeur. À l’ouverture du compte, l’investisseur n’est pas soumis à un minimum de versements qui est obligatoirement versé en numéraires et dont le total est plafonné à 150 000 €. L’investisseur peut transférer son compte dans un autre établissement en payant des frais de transferts et il ne peut pas céder son compte à une autre personne.

Les avantages du plan d’épargne en actions

Le plan d’épargne en actions permet à l’investisseur de bénéficier d’un régime fiscal attrayant. À la sortie du PEA, l’épargnant touche son argent en capital ou en rente viagère. Il n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu. Au-delà de 8 ans, le versement sur le compte ne sera plus possible, par contre l’épargnant pourrait toujours soutirer de l’argent de son compte sans le clôturer. La fiscalité est avantageuse par rapport aux autres types d’investissements. De plus, l’ouverture du compte est facile et ne demande aucun minimum de placement. Il s’agit donc d’un placement stable à long terme.

Les inconvénients du plan d’épargne en actions

Le Plan d’Épargne en Actions présente des inconvénients non négligeables. Il encourt des frais d’arbitrage en cas de déplacement de fonds. La gestion annuelle par une agence exige le versement d’un frais. Par ailleurs, si vous demandez à votre agence de faire des opérations, le paiement d’une commission de 6,30 euros par opération en plus d’une commission variable sera à votre charge. De ce fait, le plan d’épargne en actions n’est pas totalement sécurisé sachant que celui-ci ne peut être investi qu’en actions.

La fiscalité d’un plan d’action d’épargne

Les taxes sont imposées en fonction du moment de retrait. Les taxes par rapport au plan d’épargne en actions sont équivalentes à la différence entre la valeur de la somme au moment du retrait et le cumul des versements. Si le retrait est avant 2 ans après l’ouverture des comptes, les plus-values et les revenus seront taxés à 22, 5 % en plus des prélèvements sociaux. Pour un retrait en 2 à 5 ans, les taxes sont imposées à 19 % avec prélèvements sociaux. Un retrait après 5 à 8 ans l’investisseur sera dispensé d’impôts et non de prélèvements sociaux.
En bref, malgré ses inconvénients, ses avantages sont aussi profitables en ce qui concerne le régime fiscal. Si vous souhaitez vous investir sur les marchés boursiers, pourquoi pas ne pas ouvrir un plan d’épargne en actions ?