Les sociétés offshore, comment ça marche ?

Publié le 15 décembre 2017 | Par OxyBusiness | Business
La récente histoire des Panama Papers met encore une fois en lumière les abus en matière d’exil fiscal, possibles par la création de ces sociétés. Mais savez-vous vraiment une société offshore ?

Qu’est-ce qu’une société offshore ?

Une entreprise dite « offshore » (qui signifie « au large des côtes », en anglais), ou société « écran » en français, est une entreprise enregistrée dans un pays différent du pays de résidence de son propriétaire. A l’inverse des entreprises « traditionnelles », ces entreprises n’ont aucune activité économique. C’est ce point qui différencie ces sociétés des filiales internationales. La création d’une telle société peut être très simple et rapide selon les pays, alors nommés « paradis fiscaux », du fait de leurs nombreux avantages (fiscaux principalement).

Est-ce légal ?

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pourraient penser, la création d’une société offshore n’est absolument pas illégale. Il est tout à fait légal d’en créer une, à la seule condition de déclarer l’activité de celle-ci, et d’assurer la parfaite transparence des transactions effectuées via cette société. C’est l’utilisation de ces sociétés pour des affaires illégales qui poussent les personnes à penser qu’elles sont illégales par nature, ce qui est totalement faux.

Les avantages et les inconvénients d’une société écran

Trois principaux avantages peuvent expliquer la volonté d’ouvrir ce genre de société. Premièrement, cela permet aux entreprises de faire de l’optimisation fiscale, de façon à déclarer leurs bénéfices dans des pays où le taux d’imposition est très bas. Attention, il faut différencier l’optimisation et la fraude fiscale, qui elle est évidemment illégale. Deuxièmement, avoir ce type de société peut permettre de réaliser certaines transactions légales de manière très discrète. Enfin, on peut décider d’en créer une pour profiter d’une législation plus souple sur certains secteurs (comme les contrats d’assurance, par exemple).

Il n’y a pas que des avantages à utiliser ce genre de société. L’image des celles-ci étant associée à la fraude ou à l’exil fiscal, une entreprise qui utilisera une ou plusieurs sociétés écran, même légalement, pâtira de cette mauvaise image. Cette mauvaise image peut être accentuée par la recherche de discrétion souvent recherchée par les entreprises.

Bien que parfaitement légales et parfois très utiles, l’utilisation illégale de ces sociétés en matière de fraude fiscale, de blanchiment ou du grand banditisme, leur confère une image très négative. Cependant, leur utilisation, si elle est transparente et respecte la loi, est totalement légale et peut être-très utile pour certaines entreprises.